Les 3 livres qui ont changé ma vie

  Quels sont les 3 livres qui ont vraiment marqué votre vie ?

Une question bien challenging posée pour l’évènement inter-blogueur du blog Des livres pour changer de vie.

 La première chose qui me vient à l’esprit, et qui résume totalement ma conviction personnelle est une citation de Lamartine : 

« Toutes les grandes lectures sont une date dans l’existence. »

 

L’art de se lancer de Guy Kawasaki

J’ai eu la chance de rencontrer Guy Kawasaki lors d’un voyage dans la Silicon Valley en 2009 et j’ai lu son livre tout de suite après notre rencontre.

Découvrir la Silicon Valley c’est plonger dans une effervescence créative, la démesure des startups américaines mais surtout la découverte d’un mantra qui m’a vraiment marqué : Change the World (changer le monde).

Vous avez la capacité grâce à vos actions au quotidien, grâce aux projets dans lesquels vous vous investissez, grâce aux idées que vous faites naitre de participer à changer le monde. Le rendre meilleur.

C’est réellement l’état d’esprit du gourou Guy Kawasaki.

Ancien évangéliste d’Apple, il possède aujourd’hui un fond d’investissement et à donc l’habitude de voir défiler des startups.

Certaines explosent, d’autres disparaissent à jamais. Pourquoi ?
L’art de se lancer est vraiment un livre à avoir pour toute personne intéressée par la création d’entreprise.
C’est réellement un « guide tout terrain de l’entrepreneur ».

De la validation de son idée, au choix du nom, en passant par l’incontournable pitch, le livre aborde simplement, et avec des exemples, les premières étapes incontournables pour valider son projet et lui donner les meilleures chances de réussite au départ.

Lire ce livre a vraiment changé ma vie puisque c’était réellement la 1ere fois que je découvrais cette vision de la création d’entreprise comme une façon de contribuer à changer le monde.

 

La semaine de 4 heures de Timothy Ferriss

Quel titre provocateur et arrogant !

Quand on m’a conseillé la 1ere fois ce livre, j’étais très suspicieuse…

Puis je me suis renseignée sur Tim Ferriss, l’auteur de ce livre. J’ai découvert un personnage vraiment incroyable !

Il a monté plusieurs sociétés fleurissantes, la 1ere en étant étudiant et sans vraiment d’argent.
La clé de son succès ? Une organisation et une méthode de travail optimisées au millimètre et une volonté de fer (il part du principe que beaucoup de gens sont prêts à vous aider, qu’il suffit juste d’oser. Et que la plupart des gens n’osent pas).

Ce livre s’adresse aussi bien aux salariés qu’aux entrepreneurs puisqu’il apporte des méthodes de travail pour augmenter et booster sa productivité.

Il est aussi le meilleur moyen de comprendre comment tester rapidement si une idée business peut être rentable (avec très peu d’investissements) et sinon de passer à la suivante !

L’approche et le personnage de Tim Ferriss ont vraiment été un tournant dans l’approche que j’ai de la productivité mais également un point très important pour moi en tant que consultant : Valider rapidement une idée business.

 

La nuit des temps de Barjavel

J’ai un Kindle depuis le lancement de ce produit incroyable (liseuse électronique) par Amazon et j’adore réellement lire !

Je lis durant 7 heures sans voir le temps passer…

La lecture étant pour moi un de mes loisirs préférés, j’ai voulu présenter un roman comme 3e livre qui a changé ma vie.

C’est simple, je possède la nuit des temps de Barjavel en 4 exemplaires !

Pour être bien sûre de toujours pouvoir le trouver ou le prêter au plus grand nombre dès que j’en ai l’occasion…
Ce livre est incroyable, bouleversant.

L’histoire ?
Une équipe de chercheurs découvre en effectuant des sondages au Pôle Nord, deux corps, pris dans la glace depuis 900 000 ans…
Une histoire d’amour hors du temps qui vous fera réfléchir sur vos priorités dans la vie.

 

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs “Les 3 livres qui ont changé ma vie” organisé par le blog Des Livres Pour Changer de Vie.

Si vous avez aimé cet article, je vous remercie de cliquer sur ce lien : j’ai aimé cet article !

Un peu de soleil aujourd’hui : Et si on vivait à l’envers ?

 

J’ai découvert ce poème de Woody Allen intitulé Ma prochaine vie et j’ai tout de suite adoré.

Et si on vivait à l’envers ? 
Un petit poème pour vous motiver dans votre vie et vous faire sourire aujourd’hui.

 

 

On devrait vivre la vie à l’envers

Tu commences par mourir.
Ca élimine ce traumatisme

qui nous suit toute la vie.

Après, tu te réveilles

dans une maison de retraite,

en allant mieux de jour en jour.

 

Alors on te met dehors

sous pretexte de bonne santé

et tu commences à toucher ta retraite.
Ensuite, pour ton premier jour de travail,

on te fait cadeau d’une montre en or

et tu as un beau salaire.
Tu travailles 40 ans

jusqu’à ce que tu sois suffisamment jeune

pour profiter de la fin de ta vie active.

 

Tu vas de fête en fête,

tu bois.
Tu vis plein d’histoires d’amour !

Tu n’as pas de problèmes graves.
Tu te prépares

à faire des études universitaires.
Puis, c’est le collège.
Tu t’éclates avec tes copains

sans affronter les obligations,

jusqu’à devenir bébé.

 

Les neufs derniers mois,

tu les passes flottant tranquille,

avec chauffage central, room-service, etc…

Et, au final,

tu quittes ce monde dans un orgasme !

10 points pour savoir si vous êtes sur le bon chemin dans votre vie

J’ai découvert aujourd’hui une statistique qui fait froid dans le dos : 80% des gens considèrent ne pas s’épanouir dans leur vie professionnelle.

Ainsi, beaucoup de gens ne se sentent pas heureux dans leur vie et n’ont pas de sentiment d’accomplissement. A la fin de la journée, ils ont juste une impression de temps écoulé pour rien. 

En faites-vous partie ?

 

Pourtant, nous avons tous le potentiel de faire quelque chose d’incroyable. Nous avons tous en nous une personne passionnée, motivée.
La question est souvent de trouver quoi faire et ce qui nous motive, mais nous y reviendrons plus tard.
Si vous vous demandez souvent si vous êtes sur le bon chemin, si le boulot que vous faites est celui qui vous correspond le mieux, ou par où commencer, voici un petit test à faire pour faire le premier pas.

Prenez un stylo, et pour chacune des questions suivantes répondez par : « toujours », « parfois », « rarement » ou « jamais ».

 

1. Je me sens excité et motivé en me réveillant le matin.

2. Je fais des choses que j’aime.

3. Je m’amuse.

4. J’ai un sentiment d’accomplissement en m’endormant le soir.

5. Je me sens tellement investi dans ce que je fais que parfois je perd la notion du temps.

6. J’ai de bonnes idées.

7. J’utilise mon imagination et ma créativité.

8. Je ressens beaucoup d’amour pour les autres.

9. Je me sens vraiment compris dans ma vie.

10. Je ris plus d’une fois par jour.

 

Si vous avez répondu « toujours » à la majorité des questions et « parfois » aux autres, vous êtes sur la bonne voie.
Sinon il est peut être temps de se poser les bonnes questions pour essayer d’être plus heureux dans votre vie, même si le chemin n’est jamais facile.

Les 5 craintes d’un entrepreneur face à François Hollande

 

François Hollande est le nouveau président de la République. Qu’on soit entrepreneur de gauche ou de droite, la question du moment est : Quels changements pour l’entrepreneuriat ?
Voici selon moi 5 points qui font peur ou intriguent les entrepreneurs et aspirants-entrepreneurs…

 

  1. Revenir sur le statut d’auto-entrepreneur 
    Le statut régime auto-entrepreneur est selon moi un bon tremplin vers la création d’entreprise malgré des détournements. Il permet de tester de nombreuses activités en limitant les risques, la paperasse et l’investissement de départ. Augmenter son imposition ou la complexité des déclarations, c’est retourner vers du travail au noir. Un meilleur contrôle pour éviter les abus serait par contre nécessaire.
  1. Un taux d’imposition différent selon la taille de l’entreprise
    Un taux d’imposition de 15% pour les startups ? En voilà une bonne idée ! Mais encore faudra t’il que l’augmentation des autres charges réduisent comme peau de chagrin le bénéfice, souvent maigre au début, d’un startup.
  1.  Augmenter le montant des cotisations pour les contrats courts
    Une startup carbure souvent beaucoup aux stagiaires, CDD, etc… Pas faute de ne vouloir embaucher en CDI mais cela reste difficile au début par manque de flexibilité et une vision sur l’avenir incertaine. Le coût du travail risque donc d’augmenter pour nos chères startups.
  1.  Les investissements ISF et loi TEPA
    Au début de son existence, une petite startup cherche à récolter le plus d’argent possible pour espérer un développement optimal… Quid du love money et des business angel  si investir dans une startup devient moins intéressant ? Je connais déjà certaines startups dont les levées de fonds ont été suspendues par leurs business angel en attendant plus de précisions…
  1. Les services à la personne
    Un secteur de prédilection pour les entrepreneurs !  Qui bénéficie grandement de la déduction d’impôt de 50% qui est consentie aux familles… Si ce taux baisse, les familles consommeront elles moins aussi ?

 

Et  vous, qu’est ce qui vous fait peur ? Qu’est ce que vous espérez ?

 

S’inspirer des startups ESCP qui marchent le 12 juin 2012

 

Vous cherchez une idée business pour vous lancer ? Le courage de sauter le pas ? Ou un petit stage en startup afin de découvrir l’esprit ?
Rejoignez-moi le mardi 12 juin prochain sur le campus de l’ESCP à Paris…

 

Vous faites quoi mardi 12 juin ?  Rien de spécial ?
Cela tombe bien, j’ai un bon plan pour vous… En plus c’est gratuit et vous pouvez arriver à l’heure qui vous convient !

 

L’ESCP Europe organise, comme chaque année, un évènement pour présenter les plus belles startups issues de son école. L’évènement a lieu 79 avenue de la république à Paris, métro Saint-Maur.

Au programme :

14h-18h : Session de pitchs des plus belles start-ups de ESCP Europe
18h-19h : Village de start-up et Networking
19h-20h30 : Soirée et cérémonie de clôture.

De nombreux investisseurs, coachs, facilitateurs and co seront présents… Un bon moment d’aller pitcher votre idée pour la confronter à la réalité et obtenir de précieux retours..
Ou qui sait ! Peut être trouver une startup complémentaire à la votre pour nouer un partenariat.

Un lien vers leur site ici

Colocation de vacances : Réduire son budget vacances et se faire des amis

 

Quel est votre concept ?

ColocationDeVacances.com, c’est une toute nouvelle façon de voyager !
Le principe est simple : Partager sa location de vacances avec des colocataires.

L’inscription au site est gratuite et permet d’accéder au profil détaillé des membres.
Pour partir, il suffit de choisir sa destination et de former son groupe de colocataires. Les frais d’hébergement sont partagés entre l’ensemble des membres. Ils profitent alors de prix dégressifs sur le séjour. Plus il y a de colocataires dans le groupe, moins c’est cher !

 

D’où vous est venue l’idée ?

La colocation est à mes yeux une aventure humaine exaltante, dont je suis vite devenu adepte lors de mes études. Et  j’ai pensé que vivre cette expérience le temps des vacances serait tout aussi sympathique.  Rien de tel en effet que des vacances pour agrandir son cercle d’amis !

Parallèlement, j’ai constaté que beaucoup de vacanciers cherchaient à réduire leur budget vacances sans renoncer pour autant au confort. Colocationdevacances.com est né du mariage de ces deux idées, à savoir des vacances conviviales à prix malins.
Quelle est votre facteur différenciant par rapport à la concurrence ? Et pensez vous répondre à un réel besoin ?

Sur ColocationDeVacances.com, nous ne nous contentons pas de proposer des offres d’hébergement aux vacanciers. Notre spécificité consiste à mettre en relation les membres qui partagent les mêmes attentes pour leurs vacances. Les membres qui souhaitent partir ensemble forment un groupe de colocataires et partagent les frais d’hébergement. Ce qui nous permet de proposer des séjours à des prix imbattables.

En un mot, ColocationDeVacances.com se différencie des sites de location classique par sa dimension sociale et par ses tarifs très compétitifs.

 

Quelles ont été les plus grosses difficultés auxquelles vous n’aviez pas pensé ?

Mon âge. A 26 ans, on n’est pas toujours pris au sérieux par des propriétaires qui méconnaissent souvent le principe de la colocation. Il faut redoubler d’efforts pour les convaincre qu’ils ont tout à y gagner : la possibilité de toucher un public bien plus large et une multiplication des garanties.

Pas simple donc de bouleverser les modèles existants lorsqu’on lance un concept innovant.

Quelles sont les erreurs à ne pas faire quand on lance une société comme la votre  à notre époque ?

Il est essentiel de toujours garder en mémoire qu’une entreprise ne vit que par ses clients. Ne pas les écouter et oublier de les associer dès le départ, c’est prendre le risque de concevoir des solutions inadaptées à leurs besoins.

Par ailleurs, il ne suffit pas de créer un site internet pour développer son chiffre d’affaires, encore faut-il le faire connaitre. Sous-estimer le temps et le coût nécessaires pour faire la promotion de son site est une erreur classique.

Dans 3 ans vous vous voyez comment ?

Notre objectif est clairement de nous développer à l’étranger, pour être présent sur l’ensemble des continents dans 3 ans.  Donner à chacun la possibilité de choisir des vacances conviviales à prix malins, n’est-ce pas un bel objectif ?
Les 3 points fondamentaux qu’un entrepreneur ne devrait jamais oublier en montant sa boite ?

–       Croire en son projet, tout en sachant se remettre en question

–       Aller sur le terrain se confronter à la réalité

–       Se préparer à vivre des coups durs et savoir les surmonter

Un conseil aux personnes en phase de création d’entreprise.

S’investir totalement pour la réussite de son projet.

En savoir plus sur ici

J’ai trouvé mon idée business en boite de nuit

 

Interview de M. Khau Vincent
Directeur associé de Smart Flux, Gestionnaire de vos événements

Quel est votre parcours ?
Nous sommes tous les deux étudiants. Vincent étudie en marketing et la communication tandis que Pierre suit une formation en finance corporative.
Vincent a toujours été attiré par l’événementiel et l’organisation d’événements professionnels en tout genre. Grâce à plusieurs stages effectués dans certaines institutions, il possède maintenant de nombreux contacts ainsi qu’une passion pour le marketing et la relation client.
Pierre est plus terre-à-terre et est fasciné depuis longtemps par l’informatique et les nouvelles technologies de l’information.
Nous avons par ailleurs tous les deux travaillé et touché au milieu de la plasturgie, que ce soit par des stages ou des études de marché marketing.
Smart Flux est donc la réunion au bon endroit et au bon moment de deux étudiants entrepreneurs qui se complètent.

Quel est votre concept ?
Nous proposons une solution clé en main et globale aux entreprises qui œuvrent dans le domaine de l’événementiel et de l’organisation de soirées en tous genres. Notre entreprise promet une amélioration significative des flux d’entrées et de sorties, des temps d’attentes, de la consommation au bar ou encore de la gestion des vestiaires.
Grâce à un système innovant de bracelets en plastique à puce, au design avant-gardiste et surtout écologique le client ne se préoccupera plus de son coupon de vestiaire ou de la perte de son argent.
En effet ce bracelet permet par exemple de régler au bar, de récupérer son vestiaire, ou encore d’accéder à des salles où vous êtes invité sans présentation de ticket.
Couplé à un système informatique, Smart Flux permet d’accéder à de nombreuses fonctions de comptabilité en temps réel ainsi qu’à des statistiques précises sur l’événement : chiffre d’affaire, nombre de clients, heures de fréquentation…

D’où vous est venue l’idée ?
Cette idée nous est venu il y a maintenant plus d’un an, nous allons souvent en boite de nuit et nous avions remarqué que les clients perdaient souvent leur ticket de consommation ou de vestiaire …
De plus l’organisation et la gestion est très difficile quand il y a beaucoup de client.
L’idée de création de l’entreprise Smart Flux est apparue au moment de l’association de deux amis d’enfance en vue d’un projet d’entrepreneuriat.

Quelle est votre facteur différenciant par rapport à la concurrence ? Et pensez-vous répondre à un réel besoin ?
Notre produit n’a pas de concurrence directe sur le marché à l’heure actuelle. Nous sommes les premiers à proposer ce type de service de gestion tout inclus. Notre recherche est basée sur les témoignages de gérants de boites de nuit, de tenanciers de casinos ou encore d’organisateurs de salons professionnels. Ils ont chacun évoqué les problèmes d’optimisation des flux de clients. Notre solution leur apporte un véritable atout et un avantage décisif.
Nous sommes présents pour simplifier la gestion, apporter une touche révolutionnaire et écologique à votre événement.

S’agit-t-il de votre 1ère création d’entreprise et si oui quelles ont été les plus grosses difficultés auxquelles vous n’aviez pas pensé ?
Oui il s’agit de notre première création d’entreprise.
La lourdeur administrative (création d’entreprise, dépôt de marque, brevets) a été une des principales difficultés que nous avons rencontré. En tant qu’étudiant et récent entrepreneur, c’est une gymnastique à laquelle nous ne sommes pas habitués.

Quelles sont les erreurs à ne pas faire quand on lance une société comme la vôtre à notre époque ?
Nous avons choisi avec beaucoup de soin les personnes avec lesquelles nous travaillons. Ainsi, c’est grâce à la famille, voire aux relations professionnelles de nos amis que nous avons trouvé nos partenaires et collaborateurs.

Dans 3 ans vous vous voyez comment ?
Cette expérience d’entrepreneuriat est très enrichissante. Dans 3 ans nous serons probablement encore sur un projet de ce type (Smart Flux ou autre).

Les 3 points fondamentaux qu’un entrepreneur ne devrait jamais oublier en montant sa boite ?
Il faut tout d’abord choisir son domaine d’activité en fonction de deux choses importantes:
– son champs de connaissance (technique, marketing ou autre),
– ses goûts et ses préférences.

Ensuite on doit développer son réseau: parler de son projet ou entreprise autour de soi et surtout devant les professionnel pour recueillir des impressions et témoignages. Vous pourrez ainsi préciser et adapter votre produit en fonction des besoins réels.
Enfin, il faut accroitre la communication: site internet, partenariats, TV, radio : il faut être vu et entendu! Participer à des concours d’entrepreneuriat est un excellent moyen de gagner une crédibilité ainsi que des fonds pour votre projet. C’est aussi le moment de recevoir un avis critique et constructif de la part de professionnels.
Il ne faut pas oublier que même avec une excellente idée de projet, sans marketing et communication, il a très peu de chance de marcher.

Un conseil aux personnes en phase de création d’entreprise.
Ne pas avoir peur de se lancer, car cela sera une extraordinaire expérience aussi bien professionnelle qu’humaine.

Monsieur Khau, merci pour cet entretien.
Pour en savoir plus sur ce Smart Flux, vous pouvez consulter directement sur leur site Internet.

Vidéo de présentation Smart FLux

Les réseaux sociaux sont-ils utiles pour un business e-commerce ?

L’étude de EbuyClub

D’abord parce que les réseaux sociaux constituent un levier incontournable sur le web aujourd’hui. En effet, ils prennent de plus en plus d’importance dans la vie des Français.

Ensuite parce que cette étude est réalisée par EbuyClub, un acteur connu sur le web, leader et inventeur du cashback en France. Le site eBuyClub.com regroupe la plus importante communauté d’acheteurs sur Internet et plus de 1000 sites marchands partenaires (dont La Redoute, La Fnac, Amazon,…) ce qui lui permet d’avoir une vision transversale de l’ensemble du marché de l’achat en ligne.

La mission d’eBuyClub : accompagner les consommateurs pour qu’ils achètent mieux et moins cher.

Quelques infos de l’étude :

– 53% des internautes font entre 1 et 5 achats par mois

– 31% de personnes attendent que les marques écoutent les avis et commentaires postés sur les forums et réseaux sociaux

– 2010:  1,5 millions d’entreprises  présentes sur Facebook

– 55,77% des internautes sont fans d’une ou plusieurs pages consacrées à des marques

38,40% sont fans car ils sont clients
30,80% sont fans pour les offres
20,20% sont fans car ils recherchent des informations
10% sont fans car ils aiment la marque

– Le viral fonctionne aussi sur les achats : 64% des internautes parlent de leurs achats à leurs amis !

Pour télécharger l’étude, cliquez ici